Ce nouveau combustile sous-marin, à l’apparence de neige sale, que la Chine a commencé à prospecter, annonce peut-être une catastrophe majeure, en même temps qu’une révolution énergétique mondiale. Un gaz 23 fois plus réchauffant que le gaz carbonique, et des réserves mondiales estimées supérieures à la totalité des réserves de gaz, de pétrole, et de charbon : oui, catastrophe en vue.

chronique arrêt sur images 30/06/17