Les émissions de gaz à effet de serre (GES) de nos logements et bureaux dépassent de 14,5 % le plafond que la France s’est fixé en 2015. Le vieux bâti, un charme français, est énergivore. Et grève le budget des communes : 10 % consacré à l’énergie en moyenne. Une ville alsacienne, Saint-Louis, a pris cette rénovation thermique en main. Elle a signé un programme innovant avec la CDC-Banque des Territoires, pour financer le passage de quinze sites municipaux (écoles, salles culturelles…) en basse consommation.

La banque se rembourse sur les économies d’énergie.

Un maire ne peut rien faire pour les logements sociaux ? Le privé ? Vrai et faux à la fois. Il peut choisir son bailleur, retoquer des projets. Jouer les facilitateurs.

C GUIBERT Ouest-France 22/02/20