On a pu lire dans Ouest-France du 5/5/2011 :
«À Groix, 10 % du budget de fonctionnement est consacré à la culture. C’est un taux supérieur à la moyenne» affirme J.M. Le Boulanger, vice-président chargé de la culture au sein du conseil régional.
Combien de communes de 2000 habitants ont à leur charge un écomusée dispendieux en frais de personnel du fait du nombre et de l’ancienneté de ses agents ? Il vaut mieux faire passser le pourcentage dans la phrase qui parle du Festival du Film Insulaire... ça contribue à troubler les esprits et à se dédouaner du faible effort consenti pour lui par les collectivités au regard de ce qui est fait pour le festival de Douarnenez par exemple.