Voilà le communiqué jugé suffisant par les membres de l’APSIG pour informer la population. Où l’on voit que la période préélectorale influe puisque trois de ses membres sont actuellement élus municipaux.
L’opposition, obligatoirement au courant, ne pipe mot mais renvoie la responsabilité au maire.

L’Apsig (Association des professionnels de santé de l’île de Groix), réunie, mardi soir, n’a pas eu d’autre choix que de constater le départ des deux médecins. « Les docteurs Carole Pecouyoul et Vincent Péridieux partent définitivement de Groix cette semaine, après un mois d’expérience groisillonne, confirme l’association dans un communiqué. S’ils ne sont pas restés, c’est parce qu’ils avaient des ambitions techniques (installation d’un appareil d’échographie) et de volume d’activité, supérieures à ce que Groix était censé pouvoir leur offrir. Nous restons persuadés que trois médecins reste le nombre idéal car ceux qui ont créé la maison médicale en son temps ont prouvé la viabilité de trois cabinets sur le long terme. Groix reste un lieu dont la magie ne suffit pas toujours à retenir les nouveaux venus, c’est un choix fort et particulier. Nous regrettons simplement que nos deux candidats n’aient pas poussé l’expérience un peu plus loin, mais respectons leur décision, un choix de vie ne s’impose pas. Nous restons confiants malgré cette déception et attendons d’autres candidats pour cette médecine qui ne manque pas d’attraits ».