MOTION Sur les liaisons maritimes des îles du Ponant

Réuni les 3 et 4 octobre 2014, à l’île d’Yeu, le Conseil d’Administration de l’Association Les Iles du Ponant a adopté à l’unanimité la motion suivante :
Rappelant que
• la continuité territoriale est un principe de service public compensant des handicaps liés à l’éloignement,
• les communes insulaires, en raison de leur situation géographique, connaissent des contraintes particulières reconnues également dans le Traité de Lisbonne de l’Union Européenne (art. 174)
• ces territoires éloignés et isolés du continent connaissent des démographies stables pour certains, mais le plus souvent en nette diminution, et des économies fragilisées par le contexte économique général,
Considérant que
• certaines délégations de service public pour les liaisons maritimes à partir et vers les îles du Ponant sont en cours de renouvellement,
• la fréquence, les horaires et les tarifs de ces traversées qui représentent le cordon ombilical entre les îles et le continent, ont une influence directe sur la vitalité économique et la vie insulaires,
• malgré leur dynamisme et leur inventivité pour rester vivre sur leurs îles et développer l’attractivité de leur territoire tout en préservant son environnement, les insulaires subissent de plein fouet toutes les augmentations de taxes et autres indexations de coût de la vie qui se répercutent immédiatement par des surcoûts dans tous les domaines de leur vie quotidienne,
les membres du Conseil d’Administration se déclarent solidaires pour demander aux Conseils Généraux le maintien, et pour certaines îles, l’amélioration des liaisons maritimes, en termes de tarifs, de fréquence et d’aménagement des horaires, en concertation étroite avec les élus des îles, représentants des populations insulaires.
A l’ile d’Yeu, le 4/10/2014
Pour le Conseil d’Administration, le Président, Denis PALLUEL,