Monsieur le Président,

Pour faire suite au déjeuner de travail que vous avez organisé à l’Hôtel du Département le jeudi 25 septembre dernier et en vue de notre prochaine réunion le 6 octobre, je me permets de vous donner le point de vue des élus municipaux et de la quasi totalité de la population groisillonne sur les mesures drastiques que le Conseil Général entend prendre dans le cadre de la nouvelle Délégation de Service Public.

Les propositions d’Océane sont de trois ordres : réduction des rotations quotidiennes, suppression des tarifs morbihannais, résidents secondaires et enfants d’insulaires, augmentation des tarifs des marchandises.

Les conséquences des mesures sont dramatiques pour les utilisateurs de la liaison maritime qu’ils soient îliens, résidents secondaires ou continentaux :

1. Réduction de 15% des rotations des navires, soit pour 2015, 1830 rotations contre 2153 en 2013. Depuis plusieurs années, le nombre de rotations ne cessent de diminuer. Nous demandons que le nombre de rotations soit identique à celui de 2014.

2. Les tarifs passagers en forte hausse Les mesures que vous entendez prendre vont générer des augmentations très importantes.
A titre d’exemple :
• le billet découverte, aujourd’hui à 31,65 € l’A/R, passera à 30 € du lundi au jeudi (- 5,30 %) mais à 38 €, les vendredi, samedi et dimanche, soit une augmentation de +20 %.
• le billet morbihannais (21,45 €) est supprimé. L’usager devra alors acheter un billet découverte à 30 € la semaine (soit +40%) ou de 38 € le Week-end (soit + 77%)
• le billet résident secondaire et enfant d’insulaire est supprimé.
Actuellement à 12,30 € l’A/R, il va passer à 30 € (ou 38 € le week-end), soit une hausse respectivement de 243% et 308% Des cartes d’abonnement nominatives sont proposées : 2 AIR (55 €) ou 5 voyages (80 €) qui entraînent également une hausse du billet variant de + 223% ou de +30 % selon la carte achetée.

Je me permets de vous rappeler que seules les fréquentations « billets insulaires, résidents secondaires, enfants d’insulaires » sont aujourd’hui en hausse constante. La fréquentation « billet découverte » est en baisse régulière depuis le début de la DSP soit (- 20,50%) et ceci en raison du tarif trop élevé et certainement de la suppression du tarif senior et du tarif morbihannais durant la période estivale.

Nous déplorons toute absence de politique commerciale dynamique de la compagnie, notamment en faveur du hors saison et à destination des publics jeunes et seniors.

3. Les Tarifs des transports des marchandises par camion explosent Vous entendez supprimer purement et simplement le tarif insulaire pour les véhicules utilitaires. Sachez que cette suppression va pénaliser l’ensemble des entreprises de l’île et nuire à l’emploi local, notamment des entreprises du bâtiment et de l’alimentaire.
Je me permets de vous rappeler que le système de roulage sur l’île de Groix a été décidé par le conseil général en 1986 et a nécessité à l’époque un investissement financier important de la part des entreprises locales pour l’acquisition de camions et d’ entrepôt à Lorient.

Aujourd’hui, le coût de passage A/R, d’un camion insulaire de 19 à 26 tonnes (avec un abonnement de 10 passages) s’élève à 201,47 €. Avec les nouvelles propositions, le transporteur devra débourser 555 € pour cet A/R, soit une augmentation de +216%.
Pour un véhicule de 11 à 19 T, le tarif passera de 158 € A/R à 387,90 €, soit une augmentation de +248 %.
Vous comprendrez que ces nouvelles mesures de tarification si elles devaient être entérinées, mettraient en danger le vie de notre île et engendraient un surcoût important des produits de premières nécessité. Nous ne pouvons l’accepter ; il y va de la vie de nos îles et de leur devenir.

Nous constatons que la politique du délégataire consiste essentiellement, depuis plusieurs années, à augmenter les tarifs comme seul réponse à des recettes supplémentaires et non à mener une politique commerciale offensive et à réduire ses charges. Pourtant, comme l’a précisé le récent rapport de la cour régional des comptes, alors que la fréquentation du service diminue régulièrement, les frais de personnels (cadre notamment) augmentent tous les ans et dépassent aujourd’hui les 59%. Les frais généraux s’élèvent entre 1,7M € et 2M € annuels, et sont « mal connus du Délégant».

Nous pouvons également, légitimement être étonnés que la société Océane, loue régulièrement, à la concurrence une vedette « Le Kistinîc » pour assurer des liaisons entre Lorient et Groix (ceci est encore le cas en septembre) alors qu’elle est propriétaire d’une vedette neuve qui reste à quai une majeure partie de l’année. Les frais d’amortissements des navires semblent également très importants (700.000 €). Il serait intéressant de connaître la durée des amortissements.

Pour toutes ces raisons évoquées, je vous demande, Monsieur le Président, de surseoir à toutes ces augmentations tarifaires et de proroger d’un an l’actuelle DSP afin, que s’instaure une véritable concertation et dialogue avec les communautés insulaires (élus, acteurs économiques, usagers) et d’étudier une grille tarifaire qui ne pénalise ni les habitants des îles ni nos visiteurs.

D’autre part, nous pensons qu’il serait judicieux d’attendre que la loi sur les transferts de compétences en matière de transport maritime puisse être connue ; ce qui devrait être le cas courant 2015.

Je vous rappelle que, lors de notre entretien du 25 septembre dernier, les maires des îles ont souhaité également que le conseil général puisse étudier la formule de régie directe ou de gestion par une SEM dont les collectivités insulaires pourraient être partenaires.

C’est dans un esprit constructif que nous souhaitons revoir avec vos services les modalités pratiques de cette future gestion des liaisons maritimes morbihannaises.

En vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à nos remarques et en vous remerciant de bien vouloir me recevoir le 6 octobre prochain, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma considération distinguée.

Dominique Yvon Maire de l’île de Groix , le 30/09/14